TECHNICIENS POMME D'AMOUR

Lise PASQUET
3ème Assistante de réalisation

 

Je me présente, je suis Lise Pasquet, arrivée dans l'association sur le tournage de "MARIE", en tant que deuxième assistante réal grâce à Amandine. Lise 1Durant cette époque, j'étais au début de ma carrière, Amandine m'a pris sous son aile pour me montrer ce rôle très important. Depuis, je suis l'association quand mon emploi du temps me le permet et je suis toujours ravie de revenir sur un tournage.

C'est toujours un bonheur de retrouver cette petite famille qui s'agrandit d'année en année.

Après un cursus à l'école de réalisation ESRA option Production à Rennes, j'occupe actuellement un poste d'assistante de production dans la société de production GIRAF PROD à Paris.

Ma fonction au sein des Lébérou est d'assister le réalisateur et plus spécialement le 1er assistant réalisateur. C'est à dire apporter des cafés et attendre les ordres . Non pour de vrai, c'est l'organisation du tournage et s'occuper de la figuration.Lise1

Ce n'est pas le poste rêvé, mais il est intéressant et très instructif pour comprendre un tournage de cinéma.

Dans le futur, j'aimerais ouvrir ma société de production, pourquoi pas en Dordogne.

J'étais présente à mi-temps sur le tournage de "Pomme d'Amour", étant donné que mes cours ne me permettaient pas d'être présente sur des week-ends. J'en garde un très bon souvenir avec des moments de folie et des moments un peu plus tendus. Thierry a su trouver de bons comédiens ainsi qu'une bonne équipe de tournage qui vont apporter une touche sincère à ce très beau film, hâte de le découvrir sur les écrans. De plus quand je pouvais descendre c'était un bonheur de revoir l'équipe sur quelques heures, je revenais pour boire des cafés et mettre mon grain de sel partout  .

A bientôt pour de nouvelles aventures.

Lise.

Gérard DÉMOULIN
Directeur de la photographie/ Directeur de la post production

Gerard demoulinGérard Démoulin, retraité, donc ayant du temps libre à partager, je me suis retrouvé un jour (ou plutôt une nuit) sur le tournage de "Henri" pour donner un coup de main en tant qu'électro. Je ne m'étais encore jamais intéressé aux techniques du cinéma et j'étais loin de me douter de ce qui m'attendait.

C'est que j'ai un gros défaut : Je suis technicien dans l'âme, donc très curieux du pourquoi des choses que je vois faire, et ce pourquoi, je l'approfondis ensuite par moi- même, jusqu'à me l'approprier. Je n'y peux rien, j'ai toujours été comme ça.

Alors, avec Christophe Bonnière, la mayonnaise a pris tout de suite, la technique rejoignant l'esthétique artistique.Gerard demoulin1

Ensuite, ce vilain défaut, tournage après tournage, m'a fait mettre mon nez un peu partout : matériel de fixation des projecteurs, matériel de transport, matériel d'alimentation et de télécommande de la caméra et de ses accessoires, matériel de monitoring, réglage du steadicam, etc... Que des techniques que j'avais déjà approfondies au cours de ma vie professionnelle.

Puis tournage de «Opération Phoenix». On m'a bombardé directeur de la photographie au dernier moment.

Ça a dû fonctionner puisque Thierry m'a demandé que j'en fasse autant pour «Pomme d'Amour». Il m'a même demandé d'en faire le montage. J'ai eu la faiblesse d'accepter...

Gérard

Jean-Jacques LURIAUD
Photographe de plâteau

Alors pour la présentation : Jean Jacques LURIAUD né il y a bien longtemps un 24 janvier en 1958. Jeune retraité depuis quelques mois, plus connu sous le pseudo de Louis Ortega ou LOFI pour les intimes. Pour lever le secret lié à ce pseudo quelques explications. Au collège nous nous sommes tous donné Jean jacques 1des surnoms pour rire. Quelques exemples URSULE pour Mr Andrès cela fait Ursula ANDRES. COCO pour Mr Authier cela fait COCOTIER etc etc…. arrivé à moi quelques difficultés car que faire avec LURIAUD rien… alors mes amis on cherchés dans mes passions. LOUIS à prononcer à l’Espagnole Luis pour le poète Louis Aragon. ORTEGA pour Ortega Cano le toréador et DEL VASTO pour Lança Del Vasto apôtre de Gandhi qui a terminé ses jours à côté d’Angoulême et que j’ai rencontré plusieurs fois. Voilà vous savez tout de moi.

Pour la biographie que dire : une carrière dans la finance pendant 40 ans, une passion pour le moyen-âge qui m’a amené à présider l’association Périgord Médiéval pendant plus de 20 ans avec mon complice et plus qu’ami Dominique De MATHA.Jean jacques1

Je suis arrivé sur Pomme d’Amour grâce aux Lébérous et à Thierry LEBLANC qui m’a embarqué dans l’aventure pour continuer mon expérience de photographe de plateau. J’ai fait un faux départ puisque pendant l’été j’étais en Provence les jours de tournage. Dès mon retour j’ai repris mon poste et j’ai félicité Lucille LEBLANC qui m’a remplacé avec brio pendant mon absence.

Une anecdote qui remonte à Opération Phoenix. C’était mon premier jour avec les Lébérous, je voulais montrer mes talents de photographe et je ne voulais surtout pas arriver en retard. Je me suis levé à 6 heures du mat pour être sûr d’être à l’aéroport de Ribérac à 9 heures. Comment vous dire : j’ai dû rouler à 40 Km à l’heure, je me suis arrêté sur la route faire des photo et j’ai pu compter les escargots sur le bas-côté. En revanche j’étais à l’heure pour mon baptême du feu tout tremblant de l’intérieur et souriant comme toujours à l’extérieur.

Bises. Jean Jacques

Maylis SUBRENAT
Régisseuse
 

Bonjour à toutes et à tous,

Pour ma part, je suis Maylis Subrenat, l'une des quelques jeunes du tournage à qui Thierry a donné la chance d'assister - que dis-je - de participer à un réel plateau de tournage puisque je ne suis encore âgée que de 18 ans.

Maylis subrenatJe précise "l'une des quelques jeunes" car il faut le dire, Thierry a eu l'ingéniosité (qu'elle soit volontaire ou bien innocente) de regrouper une équipe technique de toute génération, de toute provenance, de toute expérience, en bref de créer une équipe si hétérogène que le tournage (et ce comme nombreux pourront en témoigner) ne pouvait se faire que dans l'harmonie et l'enrichissement de tous.

Entre partage de l'expérience des plus formés et fraîcheur que - je l'espère - la jeunesse a pu apporter, il n'était pas difficile de se sentir rapidement à sa place au sein de cette grande famille qu'est l'équipe de Pomme d'Amour.

Ah oui, et j'allais oublier puisque je parle beaucoup, j'étais régisseuse, vous voyez celle qui est sensée courir partout, à droite à gauche, servir à boire et ne surtout pas oublier d'apporter son Laspang au réalisateur en chef à 8 heures pétantes.

Non en vrai je plaisante, ça n'était pas si terrible que ça, et même comme j'ai déjà pu le dire, c'était plutôt très formateur et enrichissant pour moi qui compte travailler plus tard dans le cinéma. D'ailleurs c'est surement l'une des raisons pour lesquelles Thierry, qui connaissait depuis bien longtemps mon père, Max Subrenat (alias le Marquis de Douchapt), aux décors et aux accessoires sur le tournage, m'a invitée à participer à cette fabuleuse aventure, et je l'en remercie infiniment.Maylis subrenat1

Enfin, pour terminer cette présentation - qui je l'espérais devait être plus brève, mais aussi il y a tellement de choses à dire - j'ajoute simplement une courte bio, peut-être un peu formelle me direz- vous.

Donc, née parisienne, j'ai rapidement découvert la Dordogne puisque mes parents ont emménagé à Douchapt (petit village périgourdin et natal de mon père) et que j'y ai vécu jusqu'au lycée. Puis, après l'obtention de mon bac littéraire, je suis partie sur Limoges, où je vis actuellement, pour suivre des études de lettres. Déjà particulièrement ancrée dans les arts (pratique de la danse, du théâtre, et de la musique), je me suis également découvert une passion pour le cinéma grâce à l'option cinéma du Lycée Arnaut Daniel (petite mention à mes incroyables profs Manzanera et Ferrand au passage), où j'ai pu découvrir avec émerveillement le fabuleux monde du cinéma.

Voilà, c'est à peu près tout pour moi. Je remercie encore Thierry pour cette extraordinaire expérience, et bien sûr toute l'équipe de Pomme d'Amour qui, faut se le dire, est en or !

En espérant faire partie d'une prochaine aventure avec les Lébérous (ou autres), je vous souhaite une excellente continuation à tous !

Maylis Subrenat

Charlotte TOCKER
Assistante son

 

Charlotte tockerCharlotte tocker1

Je m’appelle Charlotte Tocker, j’ai 19 ans et j'étais ingénieur son en charge des HF et batteries sur le tournage de Pomme d’Amour. J’ai fait 2 ans d'étude dans un BTS audiovisuel métiers du son et actuellement je suis au Québec pour étudier la Réalisation de Documentaire.
Je suis venue sur le tournage avec Morgan pour aider Cloé qui est la perchwoman. Ce tournage fut très sympa malgré le froid mordant haha !
Merci encore pour ce tournage !

Sylvie MAZIÈRES
Coiffeuse

Bonjour,

Je m'appelle Sylvie Mazières.

Sylvie mazieresJe ne connaissais pas le monde du cinéma, pas plus que celui du théâtre d'où je venais d'arriver. Je participais à une aventure un peu folle « Manon des sources », pièce de théâtre jouée dans le cadre de La Mémoire des humbles à Mensignac.

Mario, comédien qui participait lui aussi à l'aventure, est venu me parler de « Opération Phoenix ». Le coiffeur ne pouvait pas se déplacer. J'ai refusé une première fois, mais après un premier coup de fil de Thierry, puis de Amandine, me voilà partie dans l'aventure.

Et là, tout s'est enchainé : « Opération Phoenix » , « Le Manège » et... « Pomme d'Amour ». Une rencontre avec Thierry pour mes besoins en matériel de coiffure, et voilà que je m'enhardi à lui demander un petit rôle. ACCEPTÉ !!!Sylvie mazieres1

Me voici Lucienne Faure !

Je me suis donc retrouvée dans la magnifique petite robe orange parsemée de petites marguerites, d'où le surnom qu'une copine a trouvé bien gentillet de me donner.

Bon vent à Pomme d'Amour et à bientôt à tous pour de nouvelles aventures j'espère !!

Cloé BANNES WAIT
Assistante son

Bonjour, moi c’est Cloé (oui ça s’écrit sans « h »), j’ai 21 ans et je suis assistante son. Ma tâche principale est de placer et diriger les micros afin de capter au mieux les paroles et les sons.

Cloe1Je suis née à Orange en Provence mais j’ai grandi en Dordogne. J’ai fait mon lycée à Ribérac. J’avais pour projet après mon bac d’intégrer le BTS audiovisuel du lycée de l’image et du son d’Angoulême en option son mais j’ai été refusée. Pour garder un bon niveau en physique, important pour le BTS, j’ai fait une année de prépa. En parallèle j’ai essayé de me faire des expériences en radio, studio, salle de concert et notamment en cinéma en contactant Les Films du Lébérou.

Je suis arrivée sur le tournage d’Opération Phoenix et après un peu d’observation, on m’a mis une perche dans les mains. C’est là que j’ai commencé à apprendre et à apprécier l’univers du tournage. J’y ai aussi rencontré Thierry dans le rôle de Sergueï, une surprise puisque je ne le connaissais que des manifestations de voitures anciennes où j’allais avec ma maman.

J’ai finalement été acceptée au BTS et j’ai continué à venir sur les tournages. On m’a demandé de prendre le son pour «Le Manège», une très bonne expérience, puis Thierry m’a contacté pour participer à «Pomme d’Amour». Je ne regrette pas d’avoir accepté !Cloe2

Je garde un très bon souvenir de l’ambiance et des superbes lieux où l’on a tourné. Je pense particulièrement à la première semaine qui était assez intense mais qui reste une de mes meilleures expériences de tournage. C’était un vrai plaisir de tourner avec toute l’équipe et j’ai hâte de voir le résultat de cette aventure en salle. Je suis actuellement au Québec pour une formation en réalisation de documentaire, mais j’espère pouvoir participer de nouveau aux projets des Lébérou quand je rentrerai.

Merci à Thierry d’avoir pensé à moi pour ce beau projet et petite mention spéciale à Héloïse qui m’a beaucoup appris sur la prise de son.

Cloé

Josette ROBERT
Accessoiriste

Josette robert2Josette ROBERT, 78 ans, retraitée depuis 25 ans de la SNCF, passé toute la vie active à PARIS; retour dans ma Dordogne natale, à St Méard de Dronne, où je coule des jours emplis de bénévolat entre autres au sein des Films du Lébérou. J'ai été contactée par Madame Huguette LORIN qui m'a proposé le poste d'accessoiriste pour le film " Opération Phoenix " et ensuite, Thierry Leblanc, qui avait l'un des rôles importants dans ce film, m'a proposé de venir dans le film qu'il réalisait "Pomme d'amour", afin que j'ai la double casquette d'accessoiriste et d'actrice pour le rôle de Geneviève, conseillère municipale.Josette robert1

Cela a été pour moi une formidable aventure. Loin de tout ce qui est le cinéma, sans aucune notion de ce que cela pouvait être, je m'y suis lancée, en faisant forcément des bévues, je ne me tenais pas toujours strictement sur mon poste et voulais, lorsque cela me paraissait nécessaire, faire des photos de scènes pensant naïvement me rendre utile. Ah la la , lèse majesté, j'avais enfreint un interdit me substituant au photographe titulaire et j'ai été sommée sur le champ de quitter la scène de tournage. Etonnée, peinée, j'ai détruit les photos prises car j'étais accusée de les mettre sur facebook (loin de moi cette idée). Mais il y a toujours un retour de bâton, le lendemain pour la suite de tournage de la scène de la veille, personne présent sur la scène de la veille, ne se rappelait de la couleur de la chemise d'un acteur. On vient me voir pour me demander à voir les photos prises la veille, mais hélas pour ceux qui m'avaient dit : pas de photos ! J'avais tout détruit.

A bientôt. Bises. Josette ROBERT

Sébastien FLOTTES
Compositeur

 

"Je m'appelle Sébastien Flottes, albigeois de naissance mais installé depuis plus de 10 ans dans ce merveilleux département de la Dordogne.

Sebastien flottes1Étant bien plus doué pour la musique que pour le jeu d'acteur, et cela depuis toujours, c'est avec beaucoup de plaisir que je travaille au coté de Thierry Leblanc sur la composition de la bande originale de "Pomme d'Amour".

Un peu à la façon d'Obélix qui est tombé dans la marmite étant tout jeune, la musique occupe une grande partie de ma vie, à tel point que pas une seule journée ne se passe sans qu'elle remplisse mon cœur et surtout mes oreilles.

J'ai rencontré Thierry sur le tournage des premiers épisodes de la série "Survie" de Frédéric Pineau. Un réel plaisir, mais un véritable bain de sang. Il n'y a qu'à regarder l'une des photos de ma présentation pour comprendre à quel point mon jeu d'acteur ne pouvait être louable que dans la mort.Sebastien flottes

Mais revenons à la musique du film... de courtes secondes d'hésitations, de longues minutes de discussions, quelques heures magiques de tournages, mais surtout de belles soirées de travail de composition, voilà ce qui caractérise mon travail sous l'aile bienveillante mais assurée de Thierry.

Bravo à toute l'équipe pour le travail réalisé jusqu'à aujourd'hui.

Et on se donne rendez vous en 2020 pour découvrir l'histoire de "Pomme d'Amour" et de son pittoresque village de 1958.

Voilà, à très vite.

Sébastien

Martine HERNANDEZ
Scripte

Début

Martine1Qui suis-je ? Même moi, je me le demande encore !

Et ce que je fais sur un tournage, là ce sont les autres qui se le demandent

Bref, donc au plus simple, moi c’est Martine, ou Tine, ou la chieuse, l’emmerdeuse, la râleuse…. M’en fous, j’assume et c’est nécessaire à mes postes sur un tournage donc…

Quelques cheveux blancs, 3 fils adorables, plein de métiers différents, artiste de l’écriture sous plusieurs formes, avec un profond amour de la vie !

Le cinéma a toujours été une passion, et je fais partie des quelques pros de l’association avec une double formation scripte et assistante réa et de l’expérience aussi en régie.

Historiquement, puisque j’étais là au début de l’aventure Lébérous, je suis La scripte !

Un métier méconnu, représenté au cinéma par des nanas un peu délurées voire complétement déjantées… comme quoi y’a pas de hasard ce métier était fait pour moi.

Pour vous en dire un peu plus, la scripte représente le monteur qui ne doit pas être présent pendant le tournage pour ne pas avoir d’états d’âme si il a besoin de couper une scène…

Je dois donc m’assurer de lui rapporter le meilleur matériel possible et pour cela, je surveille tout ce qui est raccords, que l’on couvre bien toute la séquence, que les plans se répondent et enfin qu’il y aura assez de variétés de plans (mais pas trop car cela complique le choix et ça coute cher).

En plus, accessoirement, je complète différents rapports de suivi du tournage : le rapport de montage (une feuille par plan) pour apporter un max d’info au monteur, le rapport image (qui accompagne les disques, pellicules…. si nécessaire), le rapport de production qui résume la journée en terme de ce qu’on a tourné avec qui, avec quoi.

Je note aussi des infos techniques (caméra, lumière, sons). Je fais des photos (costumes, figuration, décors, véhicules…) pour la gestion des raccords.

C’est un métier complexe que je suis prête à vous expliquer plus en détails si cela vous tente (mp).

Pomme d’amour, est un projet sur lequel j’ai eu le privilège de travailler dès ses balbutiements, puisque je me souviens avoir échangé avec Thierry aux prémices de l’idée d’écriture.

J’ai eu la chance de voir évoluer l’histoire, le projet lui-même. J’ai participé à l’information, la formation, les conseils pro qu’a pu recevoir Thierry.Martine2

Une fois les dates de tournage fixées, ne pouvant être présente en permanence, j’ai formé un remplaçant (mon padawan Corentin). Par la suite, j’ai repris parfois mon poste et parfois j’ai complété l’équipe des assistants réa pour épauler Fred et former des volontaires.

Un tournage tel que celui-ci avec une qualité pro, étalé sur presque un an, est un enfer à mon poste puisque je suis sensée me souvenir de tout… Fort heureusement, l’équipe est géniale, on sait bosser ensemble et j’ai reçu beaucoup d’aide. Les comédiens nous ont donné beaucoup et j’en garde des souvenirs magiques : un mélange entre enfer et paradis, un tournage quoi !

L’avantage à mon poste, c’est que l’on voit et entend tout ce qui est tourné. Le montage reste tout de même une surprise et ce que j’en ai vu pour ce film augmente mon impatience quant à le voir fini et en salle !

Merci aux comédiens pour les émotions, et à toute l’équipe pour les fous rire !!!

Rendez-vous au prochain tournage

Fin

Kylian SUILS
"Régisseur général"

Chère Madame, Cher Monsieur… Salut à tous !

Kilian suils1Mon nom est SUILS… Kylian SUILS. Originaire de la capitale du vin (Bordeaux) et bordelais depuis maintenant 22 ans, je suis arrivé à Périgueux il y a maintenant 2 ans.

Et c'est moi qui interprète le rôle du "Jeune juge" mais également à la tête de "Régis" le régisseur sur la moitié du tournage de "Pomme d'Amour". Je n'ai aucune formation dans le cinéma, j'ai appris en arrivant sur Périgueux en ayant eu le premier rôle pour le film "La course d'Ethan" réalisé par A Puissance 2.

Frédéric Pineau (premier assistant pour Pomme d'Amour) interprétait mon prof de sport dans le film. Et c'est lui qui a parlé de moi à Thierry pour le rôle du "Juge". Après avoir rencontré Thierry, l'aventure a commencé au fur et à mesure, le rôle parfait pour moi, la bonne tête de con, un caractère bien comme il faut.Kilian suils2

Une aventure et des rencontres juste énormes !!

Première anecdote ? En smoking par 35°, près d'une falaise avec aucun vent frais, du stress et un malaise a failli se faire ressentir.

Deuxième anecdote ? Première scène et première prise, 30 personnes derrière la caméra, je commence à parler et… ma voix déraille. Moi aimable, je m'excuse et personne ne répond (très effrayant). J'ai donc compris qu'il fallait que je continue, ou bien recommence ; mais sans expérience du cinéma avant, cela était vraiment très stressant. Mais après les bons conseils du grand chef tout s'est bien passé pour moi.

Kilian suilsJ'ai hâte de voir le film à sa sortie !!!! Et je ne remercierai jamais assez Thierry, Fred et Amandine pour cette chance incroyable et leur confiance. Merci également à cette belle famille de techniciens qui se cachent derrière la caméra, mais aussi à toutes les personnes ayant participé de près comme de loin au projet. Vous êtes géniaux !!!!

Gros bisous sur la fesse les petits loups.

Date de dernière mise à jour : 27/03/2020